Le matériel pour préparer vos macarons

Préparer son appareil à Macaron

Un robot : c’est l’idéal. J’ai le Cooking Chef de Kenwood. Il est carrément génial ce robot, car il cuit en même temps et je peux faire quantité de recettes…

Concernant les macarons, il permet de macaronner à la feuille, c’est-à-dire avec le fouet plat.
Avant, je macaronnais à la main, mais avec le fouet plat, c’est tellement plus facile !
Bien sûr, vous n’êtes pas obligé(e) d’avoir un robot de ce type pour vous lancer dans les macarons. Un robot plus basique suffira amplement.

Le petit batteur à main, oui, il peut lui aussi réaliser la meringue à l’italienne mais vous ne pourrez rien faire d’autre pendant ce temps…. Personnellement, je préfère mon robot mais utilise mon petit batteur pour des petites quantités de blancs.

Il est extrêmement utile pour homogénéiser les ganaches.

Un mixer : autre allié indispensable pour mixer et affiner les poudres (sucre glace et poudre d’amandes). Il doit être équipé de la lame couteau. Attention ! vous ne pourrez pas faire cette opération avec un blender !​

Mesurer les montées et les baisses de température de l’appareil à Macaron

Un thermomètre de cuisson :  Si vous choisissez de faire vos macarons à base de meringue à l’italienne, vous ne pourrez pas faire sans. Le mien (celui en photo, m’a coûté une trentaine d’euros) et il est bien pratique avec sa sonde qu’on peut planter dans la préparation. Utile aussi pour piquer l’intérieur d’une volaille, d’un rôti….
L’alarme quand la température choisie était atteinte, m’a rendu service bien des fois.​

Mesurer les quantités pour ajuster vos recettes de macarons

Une balance au gramme : Indispensable pour réaliser des macarons car ils n’aiment pas l’approximation.
Je possède également une cuillère balance. Ce n’est pas indispensable mais en pâtisserie, la précision n’est pas un vain mot et quand il faut peser 1 ou 2 g, elle me rend bien service. Elle est ultra précise, au dixième de gramme et vaut une trentaine d’euros.​

Le reste des équipements nécessaires à la préparation des macarons

Une maryse : il s’agit d’une spatule en caoutchouc. C’est avec elle qu’on macaronne à la main. Utile aussi pour récupérer toute votre préparation au fond de votre cul de poule. Vous n’en perdre pas une goutte !

Emreinte2

Un cul de poule : c’est un grand saladier, généralement en inox – J’adore l’inox en cuisine, c’est facile à nettoyer et c’est joli ! Le cul de poule est utile pour le tamisage du tant pour tant.​

Un mixer plongeant : autre allié pour bien lisser vos ganaches.

Une poche à douille : sans elle, impossible de réaliser de jolis macarons, bien réguliers et tous ronds. J’achète des poches jetables « De Buyer », par paquet de 100. C’est bien plus pratique que de laver sa poche après utilisation, et également plus sain.​

Un tamis : il permet de tamiser les poudres une fois mixées afin d’obtenir un mélange de poudres bien fines. Il est important de toujours tamiser le sucre glace afin d’éliminer les petits morceaux de sucre.

facebookfacebook